9 points prioritaires en cas de travail avec un brise-roche

Au travail avec votre propre force de frappe !

Dans un précédent blog, je vous ai parlé de la manière de placer au mieux le brise-roche sur une stalle pour le tenir de façon optimale. Aujourd’hui, je veux vous apprendre comment utiliser ce brise-roche de manière aussi optimale que possible. Quels sont les éléments à prendre en compte ? Nous parlerons ci-dessous de 9 points auxquels vous devez être attentif lors de l’utilisation d’un brise-roche.

 

1. Le marteau Vema TEC a une protection contre les coups à vide

Une protection contre les coups à vide empêche de mettre le marteau en marche si la pointe du burin n’a pas été chargée au préalable. La mise en marche du marteau sans contre-pression sur le burin est très mauvaise et peut entraîner une déformation, voire casser le burin, les verrouillages du burin ou les logements du brise-roche.

Le marteau de VemaTEC ne fonctionne pas sans charge préalable sur la pointe et il s’arrête après que le matériau a été cassé et lorsqu’il n’y a plus de charge sur le burin, même si vous tenez la commande.

 

Pour les spécialistes de la technologie : En principe, la protection contre les coups à vide fonctionne avec une déviation intégrée et un clapet dans le cylindre. Ce dernier est un clapet de commutation pour couper la protection contre les coups à vide dans le cas d’applications spéciales.

 

2. Choisissez le bon burin pour vos conditions de travail

En principe, vous disposez de deux manières de casser avec un brise-roche hydraulique :

  • Par pénétration ou en coupant : Un burin en forme de cône, de pyramide ou cunéiforme est enfoncé avec force dans le matériau. Cette méthode est la plus efficace dans les matériaux tendres, stratifiés ou synthétiques. Plus le bord du burin est tranchant, plus le brise-roche hydraulique pénètre facilement dans le matériau. Cependant, casser des matériaux durs use plus rapidement les bords tranchants du burin.

 

  • Par onde : La transmission d’une onde de charge mécanique lourde dans le matériau casse ce dernier. Vous obtiendrez le meilleur transfert d’énergie possible entre le burin et le matériau avec un burin aplati. Cet effet de casse est plus efficace dans des matériaux durs, fragiles et très abrasifs. En général, un burin avec une petite surface ne convient pas à un travail de casse de ce type.

 

 

3. Travaillez dans le bon sens

Déplacez la pointe du burin du bord de l’objet à casser vers l’intérieur. N’essayez jamais de casser en une seule fois un bloc trop gros. Si vous ne parvenez pas à casser un élément dans les 30 secondes, choisissez-en un autre plus petit. En effet, vous devrez alors casser l’objet en plus petites fractions. Casser de gros éléments n’accélérera pas le rythme de travail car vous aurez besoin de plus de temps à chaque fois. Si vous mettez le brise-roche hydraulique en marche pendant plus de 30 secondes, vous risquez de l’endommager.

 

 

 

4. Adoptez le bon angle de travail

Le brise-roche hydraulique doit toujours être placé à l’aplomb de la surface du matériau. Si le brise-roche hydraulique est enfoncé en oblique, le burin glissera de la surface du matériau, ce qui engendrera des coups à vide. Les coups à vide peuvent endommager le brise-roche hydraulique et le burin s’usera plus rapidement ou pourrait même casser.

 

 

 

 

5. Ne poussez pas le burin dans le sol

Si le burin est profondément enfoncé dans le sol mais ne peut pas aller et venir pour faire de la place dans le trou, le burin sera bloqué par les gravats. La pointe du burin deviendra incandescente et perdra de sa dureté. Un burin qui devient trop chaud s’use plus rapidement et ne constitue plus un outil fiable. Par conséquent, un burin devenu trop chaud doit être remplacé.

De la poussière dans le trou du marteau amortit la puissance des coups et réduit de ce fait l’efficacité du brise-roche hydraulique. Pendant que vous l’utilisez, faites basculer légèrement le brise-roche hydraulique d’un côté à l’autre pour en faire tomber la poussière mais jamais à plus de 5 degrés. Si vous basculez à plus de 5 degrés, le burin cassera.

 

6. N’utilisez pas le marteau en tant que levier

N’utilisez jamais le burin en tant que levier ou pied-de-biche. Le burin cassera si vous faites cela. Par conséquent, ce n’est jamais intelligent à faire.

Le plus gros risque qu’un burin casse en ayant été utilisé comme levier est une pierre qui serait dure à l’intérieur ou un sol gelé. Par conséquent, soyez prudent et arrêtez immédiatement si vous sentez soudain une résistance sous le burin.

 

 

 

 

7. N’utilisez jamais l’outil sous l’eau

Le brise-roche hydraulique ne doit jamais être utilisé sous l’eau. En cas d’utilisation sous l’eau, l’espace entre le piston et le burin se remplira d’eau. Il en résulte une grosse onde de pression dans le marteau, ce qui endommage les obturations. La corrosion, une mauvaise lubrification ou l’infiltration d’eau entraînera également des dommages à l’intérieur du brise-roche hydraulique.

 

Avec un kit à air comprimé spécialement monté pour aller sous l’eau, il est possible d’utiliser l’outil sous l’eau. Verhoeven se fera un plaisir de vous informer à ce propos.

 

8. Ne pas utiliser pour déplacer du matériel

Le brise-roche hydraulique ne convient pas pour déplacer du matériel. L’utilisation du brise-roche hydraulique ou du burin pour pousser un objet peut causer des dommages.

 

 

 

 

 

 

9. Ne jamais utiliser pour soulever

Le brise-roche hydraulique n’a pas été conçu pour soulever des charges. N’utilisez jamais le burin pour soulever quelque chose. C’est très dangereux et il peut en résulter des dommages pour le brise-roche hydraulique comme pour le burin.

 

 

 

 

 

Votre marteau fonctionnera au mieux si vous tenez compte de ces instructions d’utilisation. Même après 10 années, voire plus, vous bénéficierez encore de la force de frappe la plus optimale.

Un entretien régulier est également crucial. Le fabricant de notre VemaTEC conseille de lubrifier toutes les 2 heures et de contrôler les écrous du logement supérieur ainsi que la pression du gaz dans le logement supérieur. Un entretien régulier chez le distributeur des marteaux VemaTEC vous évitera tout arrêt. Ainsi, vous saurez suffisamment tôt si un problème sur les pièces signifie que quelque chose risque de mal tourner. Vous avez donc les meilleures chances de réussir, en frappant les coups les plus forts.

 

Source des photos : Everdigm Service Manual for EHB breaker

 

 

   Danny Knippenberg

   Délégué Commercial Trains de chenilles & Pièces d’équipement

   Rayon: Belgique Nord